Menu principal
Choisissez seulement derniers articles

Statut de la page

Flash info

Le Planet Éducalibre regroupe un ensemble de flux RSS de divers sites/blogs sur le thème de l'éducation libre.

PB DUDU 9

baissedeprixVoilà le 9e épisode de la saison 2 des problèmes DUDU.

Un épisode spécial qui dénonce parfois les agissements de certains entreprises.

Cet épisode traite des prix (unités quotients)

L'image est téléchargeable ici.

A vos méninges!

La vidéo ne fonctionne pas? Essayez le lecteur flash!


Télécharger l'épisode (mp4)

Télécharger l'épisode (flv)

La série complète est disponible ici.

La musique est de Skastation et de David Lösthana. Elle est sous licence CC.

 

 

Quelques fractales

Les Fratales

Voilà, j'ai rassemblé les animations sur les fractales dans une page, avec deux qui sont inédites sur le triangle de Sierpiński et le flocon de Kock Quadratique.

Y aller en plus grand!

et
Y aller en plus grand!

Le site

Le menu a quelque peu changé. J'ai créé deux rubriques : "un peu de pédagogie" rassemblant tout ce qui concerne les cours (expérimentation, calcul du salaire enseignant, programme, quelques trucs) .... et une autre "un peu de maths" qui concerne ... les maths (entre autres : l'histoire des maths, les fractales et la frise des mathématiciens).

Bon weekend!

Code Fred : Mode Survival, un Serious Game éducatif sur le fonctionnement du corps

Notre corps est un système complexe incroyable, construit sur un mode de survie, mais avez-vous déjà pensé à ce qui vous maintient à respirer, comment l’information circule de vos sens à votre cerveau instantanément, ou l’une des autres choses étonnantes qui se produisent en permanence pour vous garder en vie ?

CodeFred02 Maintenant, vous allez pouvoir participer à la survie d’un corps humain en participant aux processus physiologiques d’un corps humain en aidant Fred poursuivi par un loup en pleine forêt.

Créé par le Museum of Science and Industry de Chicago, en partenariat avec Helpful Strangers, Code Fred:Mode Survival est un voyage éducatif et ludique à l’intérieur du corps humain pour permettre d’aborder la biologie.

CodeFred04Que se passe-t-il lorsqu’un danger est détecté ; lorsque nous sommes épuisés et affaibli ; lorsque, blessé, nous perdons du sang ou sommes soumis aux infections ; lorsque nous manquons d’énergie…

 Code Fred:Mode Survival a pour objectif d’apprendre le fonctionnement du corps humain et de comprendre  comment les différents systèmes de l’organismes sont interconnectés et interdépendants les uns aux autres.

Pour chaque étape, vous entrerez dans différentes parties du corps de Fred et serez confronté à des mini-jeux chacun présentant un processus physiologique différent comme, par exemple, envoyer de l’adrénaline aux organes clés pour pouvoir courir plus vite, augmenter son rythme cardiaque pour faire circuler l’oxygène vers les muscles, ralentir la perte de sang par la constriction des vaisseaux sanguins, lutter contre les infections bactériologiques et créer des anticorps.

3__Freds_lungs_Chaque mini-jeu est chronométré et donc, plus vous irez vite, plus vous gagnerez du terrain sur votre agresseur.

Le jeu est en anglais mais ne requiert pas l’usage de la langue pour en comprendre son fonctionnement. Facile d’accès, il ravira les enseignants pour aborder la matière.

Le tapis de Sierpiński

fractapisVoilà sur le même mode opératoire le tapis de Sierpiński (ou le carré de Sierpiński).

La particularité de cette fractale (en bref) :

Son aire tend vers 0.  A chaque étape, l'aire est réduite d'un rapport 8/9. (Sur les 9 carrés, un seul disparaît). Cette fractale est utilisée dans la fabrication des antennes de téléphones portables ou GPS : FracTenna1L'autosimilarité de la fractale permet la captation de différentes fréquences.

Le tapis


Message pour les navigateurs ne supportant pas encore canvas.

Je vous l'assure, j'ai fais du « Mobile-learning » avec mes CAP sans le savoir !

« Par ma foi ! il y a plus de deux ans que je fais du mobile-learning sans que j'en susse rien, et je vous suis le plus obligé du monde de m'avoir appris cela. »

Voilà ce que j'aurais pu répondre à ma collègue (prof de français, il va sans dire…) lorsqu'elle m'a décrit l'attitude de mes élèves.

Petite mise en situation

Imaginez deux secondes une classe de CAP (Certificat d'Aptitudes Professionnelles) : ce sont globalement des élèves qui ont toujours été considérés comme de faible niveau, des élèves qui se dévalorisent de fait très rapidement, qui se retrouvent dans une scolarité chaotique et, pour couronner le tout, ils ne ramènent que rarement de quoi écrire ou coller leurs cours ! D'accord, ce sont des généralités là, mais je pense que beaucoup de collègues enseignants en CAP y reconnaîtront leurs chers élèves.

Utilisation d'internet

Un beau jour (ou peut-être une nuit) je me suis mis martel en tête de tout mettre en œuvre pour faciliter la validation des compétences du B2I lycée. J'ai dû batailler pendant 2 semaines pour qu'ils me fournissent une adresse email valide et sérieuse (je ne voulais pas de sexy-love973@laposte.net, que voulez-vous, je dois être psycho rigide). J'ai dû batailler 2 mois supplémentaires pour qu'ils recopient leur adresse email et leur mot de passe sur leur carnet de correspondance afin de ne pas les oublier.

Un email déclencheur

L'autre jour je leur ai expédié l'email suivant :

Bonjour,

vous trouverez ci-joint vos logigrammes en couleurs. Vous pouvez les mettre sur vos smartphones (lecteur de fichiers PDF indispensable) pour les consulter en attendant le bus ou si vous n'arrivez pas à dormir sourire

Bien cordialement,
M. HARDOUIN

En fait un seul élève à transféré ce fichier sur son smartphone. Donc j'ai essuyé là un début d'échec. Les élèves avaient un besoin criant de ce document car je leur avais distribué au format papier mais plus de la moitié de la classe ne l'avait déjà plus.

Bluetooth, mon nouvel ami

Bon d'accord, ça m'énerve lorsque mes élèves s'échangent par Bluetooth des images grivoises pendant mon cours (je dois toujours être psycho rigide). Mais lorsque c'est pour se repasser mon PDF alors là… je dois bien avouer que je fais comme si je n'avais pas vu tous ces téléphones en action sur les genoux, mal cachés sous les tables.

N'empêche que je ne m'étais pas du tout rendu compte qu'ils s'étaient échangés mes cours. Par contre j'imagine bien la tête des surveillants lorsqu'à la sentence de « rangez vos portables » ils se sont vu répondre « mais on révise nos cours ! ».

Bref, tous mes élèves connaissent leur cours sur le bout des doigts maintenant. Et les élèves qui n'avaient pas de smartphone ont tout de même récupéré le fichier pour le lire sur un ordinateur (utilisation du GSM comme une clé USB en fait). Tout le monde est content… euh non, en fait il n'y a que mes élèves et moi de contents… pas facile de bouger les mentalités sur l'utilisation des téléphones portables en cours. Pour ma part je vais encore passer pour un arriviste ou un simple crétin… je savais bien que j'aurais mieux fait de me taire encore sur ce coup-là sourire

PNG - 129 ko

Je vous l'assure, j'ai fait du « Mobile-learning » avec mes CAP sans le savoir !

« Par ma foi ! il y a plus de deux ans que je fais du mobile-learning sans que j'en susse rien, et je vous suis le plus obligé du monde de m'avoir appris cela. »

Voilà ce que j'aurais pu répondre à ma collègue (prof de français, il va sans dire…) lorsqu'elle m'a décrit l'attitude de mes élèves.

Petite mise en situation

Imaginez deux secondes une classe de CAP [1] : ce sont globalement des élèves qui ont toujours été considérés comme de faible niveau, des élèves qui se dévalorisent de fait très rapidement, qui se retrouvent dans une scolarité chaotique et, pour couronner le tout, ils ne ramènent que rarement de quoi écrire ou coller leurs cours ! D'accord, ce sont des généralités là, mais je pense que beaucoup de collègues enseignants en CAP y reconnaîtront leurs chers élèves.

Utilisation d'internet

Un beau jour (ou peut-être une nuit) je me suis mis martel en tête de tout mettre en œuvre pour faciliter la validation des compétences du B2I lycée [2]. J'ai dû batailler pendant 2 semaines pour qu'ils me fournissent une adresse email valide et sérieuse [3]. J'ai dû batailler 2 mois supplémentaires pour qu'ils recopient leur adresse email et leur mot de passe sur leur carnet de correspondance afin de ne pas les oublier.

Un email déclencheur

L'autre jour je leur ai expédié l'email suivant :

Bonjour,

vous trouverez ci-joint vos logigrammes en couleurs. Vous pouvez les mettre sur vos smartphones (lecteur de fichiers PDF indispensable) pour les consulter en attendant le bus ou si vous n'arrivez pas à dormir sourire

Bien cordialement,
M. HARDOUIN

En fait un seul élève à transféré ce fichier sur son smartphone. Donc j'ai essuyé là un début d'échec. Les élèves avaient un besoin criant de ce document car je leur avais distribué au format papier mais plus de la moitié de la classe ne l'avait déjà plus.

Bluetooth, mon nouvel ami

Bon d'accord, ça m'énerve lorsque mes élèves s'échangent par Bluetooth des images grivoises pendant mon cours [4]. Mais lorsque c'est pour se repasser mon PDF alors là… je dois bien avouer que je fais comme si je n'avais pas vu tous ces téléphones en action sur les genoux, mal cachés sous les tables.

N'empêche que je ne m'étais pas du tout rendu compte qu'ils s'étaient échangé mes cours. Par contre j'imagine bien la tête des surveillants lorsqu'à la sentence de « rangez vos portables » ils se sont vu répondre « mais on révise nos cours ! ».

Bref, tous mes élèves connaissent leur cours sur le bout des doigts maintenant. Et les élèves qui n'avaient pas de smartphone ont tout de même récupéré le fichier pour le lire sur un ordinateur (utilisation du GSM comme une clé USB en fait). Tout le monde est content… euh non, en fait il n'y a que mes élèves et moi de contents… pas facile de bouger les mentalités sur l'utilisation des téléphones portables en cours. Pour ma part je vais encore passer pour un arriviste ou un simple crétin… je savais bien que j'aurais mieux fait de me taire encore sur ce coup-là sourire

PNG - 129 ko

Participant ou concepteur de MOOC, mooc.fr devient un site pour partager votre expérience d’apprentissage

Mooc.fr se propose d’accueillir dès aujourd’hui vos retours d’expérience, que ce soit en tant que participant, ou en tant que concepteur, animateur de MOOC. L’idée est donner à voir ce qui se passe vraiment sur le terrain, dans les MOOC pour qu’ensemble nous puissions mieux comprendre ensemble ce qui fait sens, ce qu’il faut retenir de ces nouvelles formes de cours.

Controverse Mooc #QN2014 #MOOCGdP pic.twitter.com/OnvyAHuNHk par @fritz_c

Controverse Mooc #QN2014 #MOOCGdP pic.twitter.com/OnvyAHuNHk par @fritz_c

Les MOOC (Massive Open Online Course), ou CLOM (Cours en Ligne Ouvert et Massif), voire FLOT (Formation en Ligne Ouvert à Tous) sont une opportunité pour faire bouger les lignes des formations de l’enseignement supérieur. Pour cela, au delà d’ouvrir simplement l’accès aux cours, nous vous proposons également d’une part d’ouvrir ensemble les coulisses pour partager les avancées de chacun au profit de tous, et d’autre part de laisser à chacun exprimer son expérience, ses retours, ses avis, ses découvertes, pourquoi il a choisi tel cours, ou ce qu’il peut lui apporter. Ainsi chacun pourra se forger sa propre opinion sur des témoignages issus de tous les acteurs d’un MOOC. Les points de vue des plate-formes ou des entreprises sont donc également les bienvenus.

Ce site participatif a pu voir le jour grâce à l’appui de l’Institut Mines-Télécom, mais il est ouvert à tous. Toute institution qui se sent concernée par l’approche peut devenir partenaire, pour contribuer à porter ce projet. Quelques personnes motivées à relayer cette initiative se sont regroupées dans un comité éditorial qui permet notamment de valider les contributions, et de relayer cette initiative.

Pourquoi mooc.fr ? Tout simplement parce que c’est sur ce site qu’ont été hébergé les 2 saisons du MOOC ITyPA (Internet Tout y est Pour Apprendre), et qu’à ce titre il a donc déjà été lieu de débat et d’échanges, de co-construction sur les sujets qui nous intéressent.

Sur les modèles de @-brest, Framablog, innovation-pedagogique.fr, ou bien d’autres, nous vous proposons un site participatif, ouvert, lieu d’échanges et de débat sur ce phénomène que sont les MOOC.

Ce site attend donc les propositions de tous, ce peut être simplement d’indiquer un MOOC existant, de l’apprécier ou de le commenter. Vous pouvez également proposer un article sur le sujet qui vous motive. Cet article n’a pas besoin d’être original. Si sa licence le permet, vous pouvez le recopier sur ce site, en indiquant la source bien entendu. Si le cœur vous en dit, vous pouvez également proposer des traductions sur le modèle de Framablog. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou des suggestions.

N’hésitez donc pas à apporter votre participation à ce site. Nous avons voulu sa forme attrayante. Il ne reste plus qu’à l’alimenter. Bienvenue sur mooc.fr !

 

Crédit image  : Controverse Mooc #QN2014 #MOOCGdP pic.twitter.com/OnvyAHuNHk par @fritz_c (Christelle Fritz).  Reproduction avec l’accord de l’auteur.

 


Problème DUDU 8

imaVoilà le 8e épisode de la saison 2 des problèmes DUDU.

Cet épisode est un peu spécial car Guillaume CARON de l'académie de Lille nous a proposé un scénario sur lequel on s'est appuyé en prenant quelques libertés pour le rendre moins scolaire.

Cet épisode traite des problèmes de vitesse.

A vos méninges et merci à Guillaume!

La vidéo ne fonctionne pas? Essayez le lecteur flash!


Télécharger l'épisode (mp4)

Télécharger l'épisode (flv)

La série complète est disponible ici.

La musique est de Skastation et de David Lösthana. Elle est sous licence CC.

Le scénario original proposé par Guillaume Caron:

Dudu 1 arrive en voiture chez Dudu 2.On voit l'heure sur la pendule de la voiture de Dudu 1. Il est 14h.

Dudu 2 accueille Dudu 1. Dudu 1 est content il a bien roulé pour venir. Il explique être parti de chez lui à 8h30 pile ! Il explique à Dudu 2 qu'il a fait la route en 3 fois : les 100 premiers kilomètres à 120km/h, une pause de 15 minues, les 130km suivants à 110km/h, une pause d'environ 5min et les 310 derniers km à 100km/h. Il se satisfait donc de sa moyenne de 110km/h sur ce trajet !

Dudu 2 n'est pas d'accord bien sûr et lui dit que s'il avait tenu une moyenne de 110km/h, il n'aurait pas louper leur ami d'enfance qui vient de partir il y a 3 minutes !

Des extensions pour améliorer OO4kids



Aucune suite bureautique ne peut couvrir à 100% les besoins de tous ses utilisateurs ; il y aura toujours des fonctionnalités manquantes. C’est là qu’interviennent les extensions.
Elles permettent d’élargir les possibilités d’OOo4kids en s’appuyant sur la plupart des extensions pour Apache OpenOffice qui offrent les moyens d’adapter un outil à ses propres besoins.

Une sélection de ressources pour l’école primaire

Certaines de ces extensions ont été développées par des enseignants pour répondre à des problématique spécifiques, en particulier pour l’école primaire ou le collège :

Matière Extension / galerie OS
Français -
Lecture
faire lire un texte à haute voix avec PicoSvoxOOo  
aider les lecteurs débutants ou des personnes
dyslexiques à décoder les mots avec LireCouleur
corriger la grammaire et l’orthographe avec Grammalecte
Histoire-Géographie
utiliser une galerie de 1600 cartes avec Atlas’ Ooo
dessiner des cartes avec Cart’OOo
réaliser des frises chronologiques avec Chron’OOo
Sciences
  utiliser une galerie d’images pour illustrer la météo
  utiliser une galerie de schémas et dessins scientifiques
  utiliser une galerie de symboles de danger et de produits chimiques
Divers
  créer des calendriers avec Calendrier_V2

Comment utiliser les extensions et les galeries ?

1. Télécharger et installer une extension

  • Les extensions sont généralement des fichiers qui se terminent par l’extension oxt. Ce type de fichier est parfois identifié comme une archive au format zip. Si cela est le cas, il convient de le renommer en .oxt.
  • Les fichiers sous ce format s’installent très facilement grâce au gestionnaire d’extensions.
  • Lorsque vous avez téléchargé une extension, elle est enregistrée quelque part sur votre disque. La solution la plus efficace pour l’installer est d’ouvrir le gestionnaire de fenêtres depuis l’écran d’accueil. Ce gestionnaire liste les extensions déjà installées.
    Article OO4kids et extensions pour primaire_html_21c797f0
  • Il faut ensuite ouvrir le fichier .oxt téléchargé (bouton « Ajouter… »). Une fois ouvert, il vous est demandé de valider l’installation de l’extension. Parfois, une licence est affichée et il est demandé de l’accepter, ou de la refuser.
  • En cas de mise à jour d’une extension, il est souvent préférable de désinstaller la version précédente avant d’installer la nouvelle. Ceci évite d’éventuels effets de bords.
  • Pour finaliser l’installation, il suffit de quitter l’application puis de la relancer.

    Particularités de Ooo4kids : le langage d’écriture standard des macros est le Basic que Ooo4kids n’embarque pas. Il est nécessaire de vérifier que les extensions sont développées dans le langage Python pour être utilisables avec Ooo4kids.

2. Supprimer ou désactiver une extension

  • Il peut arriver qu’une extension ne vous donne pas satisfaction. Dans ce cas, il suffit de retourner dans le gestionnaire des extensions et de sélectionner l’extension en question dans la liste des extensions installées.
  • Deux boutons proposent de désactiver l’extension pour une réutilisation ultérieure éventuelle ou alors de la supprimer définitivement.
    Article OO4kids et extensions pour primaire_html_b80ae8e

3. Télécharger et installer une galerie

  • Une galerie regroupe un ensemble d’images qui peuvent facilement être ajoutées aux documents. Pour accéder aux galeries, il faut passer par le menu « Outils – Gallery ».
  • Depuis quelques années maintenant, les galeries d’images sont également disponibles sous forme d’extensions. Leur installation est donc identique à celle qui a été décrite précédemment.

Article rédigé conjointement par Marie BRUNGRAD et Stéphane FONTAINE.

Libre comme le loup, et comme ces élèves de 1ère Bac Pro qui sollicitent votre soutien

« Plutôt que je crée, je vends, nous avons choisi je crée et je partage… »

Regroupés au sein de la mini entreprise « TimberWolf Créativ’ », des élèves en 1ère Bac Pro du lycée professionnel Camille Schneider de Molsheim nous proposent un projet tout à fait intéressant autour de la création d’un livre numérique sur le loup en Alsace.

Il s’intitule « Libre comme le loup » (cf cette vidéo). Comme vous pourrez le constater en lisant l’entretien ci-dessous, il n’y a pas que le loup qui est libre ici. Et quand on demande aux élèves ce qu’ils ont déjà retenu de leur expérience à ce stade du projet, le HTML5+CSS3, les logiciels libres et les licences libres font partie des réponses.

Un projet à soutenir, d’autant qu’ils sont en campagne de financement sur Ulule pour couvrir les frais.

Remarque : Framasoft est impliqué dans le projet en accompagnant les élèves dans la création de leur ePub sur des outils et des formats libres. Nous les avons également invités à l’événement Vosges Opération Libre à Gérardmer en mai prochain, que vous pouvez d’ores et déjà noter sur vos tablettes si vous êtes de la région.


Libre comme le loup - Ulule


Interview des élèves porteurs du projet

Bonjour, pouvez-vous présentez succinctement en indiquant quelle fonction vous occupez au sein du projet ?



Je m’appelle Elisabeth, j’ai 16 ans, je suis en 1er Bac Pro Gestion-Administration au LP Camille Schneider de Molsheim et PDG de la mini-entreprise TimberWolf Créativ’. Et voici les responsables des différents services qui sont tous avec moi au lycée :

  • Auriane, DG
  • Arzu, Responsable Technique.
  • Sylvie, Responsable Artistique.
  • Pauline, Responsable Administrative.
  • Mélanie, Responsable Financière.
  • Mélissa, Responsable Marketing au sein de TimberWolf Créativ’

Alors le projet « Libre comme le loup », c’est quoi exactement ?

1620569_1418157165090157_2018577556_n.jpgC’est mettre en place un E-pub sur les légendes alsaciennes en rapport avec le loup afin de faciliter son retour dans nos contrées. Pour faire parler du loup dans nos contrées alsaciennes, nous avons pour projet de réaliser un E-Pub libre écrit sous licence Creative Commons by-SA.

Dans notre E-Pub vous trouverez des légendes alsaciennes oubliées et inconnues sur le loup ainsi que des musiques composées spécialement par notre partenaire La Poupée du Loup, nos dessins et nos énigmes. Une magnifique image de couverture réalisée par l’artiste Jean Linnhoff.

Quelle est la situation actuelle du loup en Alsace ?

Après avoir été éradiqué au début du XXe siècle, il revient chez nous tout doucement. On l’a aperçu à Still et au col du Donon très récemment. Les réactions sont diverses entre les pros-loup et les anti-loup.

Qu’est-ce qu’une « mini entreprise » ? Est-ce ouvert à tous les lycéens ?



C’est une entreprise comme une autre, sauf qu’elle est sous couvert de l’Education nationale, via Entreprendre Pour Apprendre. D’une durée d’un an elle est dirigée par des élèves. Ce type de formation est ouvert à tous mais ne fonctionne vraiment qu’avec une classe solidaire, motivée et qui n’a pas peur de faire des heures sup !

Pourquoi uniquement un ePub et pas également une impression papier ? Est-ce parce que l’ePub propose une autre expérience au lecteur avec de l’interactivité, de la musique, etc. ? Parce que le papier, c’est trop cher ?



Notre E-pub est basé sur un livre papier déjà existant, lui-même créé par la mini-entreprise de l’an passé. L’E-pub apporte une dimension interactive, musicale et visuelle et touche un autre public. Ici le coût n’entre pas en compte, c’est plutôt un choix en rapport avec l’air du temps, l’enseignement des nouvelles technologies en classe de Gestion Administration.

Votre projet s’inscrit sous le signe de la liberté. D’abord pour le loup mais également dans le choix des technologies utilisées (HTML5, CSS3…) et des licences adoptées (CC By-SA). En quoi le « choix du Libre » est-il ici important pour vous ?



La liberté est le maître mot de notre projet : un loup libre, une culture libre pour que chacun puisse apporter sa pierre à l’édifice. Nous souhaitions développer un autre aspect économique, plutôt que je crée, je vends, nous avons choisi je crée et je partage !

La musique, du groupe La Poupée du Loup, est aussi sous licence libre CC By-SA. Ont-ils été faciles à convaincre ?



Nous n’avons eu aucun besoin de les convaincre, ils étaient partants dès le départ et se sont beaucoup investis dans notre E-pub mais également dans l’événementiel au Molodoï.

Vous organisez un week-end à Strasbourg et vous participez à Vosges Opération Libre à Gérardmer. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Nous organisons un concert avec La Poupée du Loup, Dirty Deep, Les Poches Vides, le samedi 19 avril à partir de 21h avec une entrée à 5€ et un débat le dimanche 20 avril à partir de 14h avec entrée libre sur le thème du retour du loup en Alsace et l’artiste Jean Linnhoff pour un graff.


5293df530b3e2c65432881fecd93babc.png

941d9d550d325db1da49398a24c50c55.png


Mais nous n’en restons pas là. Nous serons également présents à Vosges Opération Libre avec notre partenaire Framasoft, qui se déroulera le 17 et 18 mai à Gérardmer, pour présenter notre travail. Effectivement ce dernier nous a invité à participer à cet événement pour nous permettre de mettre en avant notre projet et en même temps pouvoir mieux connaître et naviguer dans « le Libre ». Jusqu’à ce jour, nous avions uniquement travaillé avec des logiciels bureautiques sous licence propriétaire et ce projet nous a permis de découvrir une autre facette informatique.

En quoi ce projet s’inscrit bien dans le programme pédagogique de votre classe de 1ère BAC Pro Gestion Administration ?



1026061_1427180937521113_272946299_o.jpgNous quittons le virtuel et le théorique pour entrer dans la réalité avec des actions concrètes. Nous devons tout maîtriser aussi bien l’outil informatique avec HTML5 et CSS3, qui ne font pas partis de notre programme mais que nous avons dû apprendre à maîtriser en toute autonomie. Il a aussi toute la partie économique et de gestion d’une entreprise, à savoir : le management, le marketing, la comptabilité, les tâches administratives et, petit plus, le côté artistique avec Sylvie qui a fait tous les dessins.

Qu’est-ce que vous avez déjà appris à ce stade du projet ?



Le HTML + CSS3, les logiciels libres, les droits d’auteurs… En plus des spécificités de chaque service, nous avons appris que pour être performant, il faut travailler ensemble.



Vous proposez une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule. Quels sont vos besoins ? Et que se passera-t-il si la somme n’est pas atteinte ?



Nous avons besoin de 2 500 € pour financer :

  • Notre week-end loup au Molodoï de Strasbourg
    • Cachet des artistes
    • Défraiement
    • Communication sur l’événement (flyer, affiche, carte postale…)
    • La location du Molodoï
    • La gestion du week-end
    • Les repas pour les intervenants
  • La conception de l’E-Pub qui sera téléchargeable gratuitement mais également vendu sous forme de clé USB :
    • L’achat du support soit la clé USB de 4 Go sur laquelle figurera notre E-Pub + les 3 musiques de la Poupée du Loup + des logiciels Libres de Droit
  • L’enregistrement en studio des musiques (3 jours)
  • Les produits dérivés (Tee-Shirts, Casquettes)
  • Frais de déplacement et d’hébergement :
    • Week-end Vosges Opération Libre, à Gérardmer
    • Déplacements sur Strasbourg (24 élèves)

Et si en fin d’année nous avons réussi à avoir un solde positif, nous reverserons une part de nos bénéfices à une association de défense du loup. Si nous ne les atteignons pas,… nous ne voulons pas y penser… gloups !

Un dernier mot ? Un message à faire passer ?



Soyez libre comme le loup ! Et… aidez-nous ;)


10007002_1431238873781986_485693197_n.jpg

Powered by BilboPlanet